La plasticité cérébrale chez l’enfant

cerveau fleur0

Vidéo didactique, simple, efficace…

« Il est bien évident qu’un manque d’étayage et d’exploration lors de cette période [l’enfance], affame le cerveau et abîme la construction de l’intelligence. Car de la même façon que des fondations fragiles compromettent la stabilité d’une maison, de faibles fondations créées par le bébé altèrent l’architecture cérébrale de l’adulte qu’il sera. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s